Pratola Serra

La commune de Pratola Serra, dans la province d’Avellino, nait de l’union des communes de Pratola, Serra et du hameau de San Michele di Pratola. Elle s’étend le long de l’ancienne route la reliant aux Pouilles. Le territoire a des origines culturelles très anciennes. En effet, en 1981, pendant les travaux d’excavation pour l’installation de logements préfabriqués destinés aux victime du tremblement de terre de Pratola Serra, sur la zone agricole de la localité Pioppi-Saudelle, les murs d’une église datant de l’époque longobarde (Ve-VIIe après J.-C.) ont vu le jour. Par la suite, un deuxième travail de recherche plus approfondi a permis de découvrir, toujours dans la même région, les vestiges d’une ancienne villa romaine avec une installation thermale.
Mais Pratola Serra cache de nombreuses autres merveilles. D’autres travaux d’excavation plus profonds ont révélé des traces d’autres implantations humaines, datant de différentes époques historiques, conservées dans une stratification complexe du terrain. Les chercheurs ont ainsi conclu que la zone présente des traces de présence humaine datant d’au moins cinq phases historiques différentes, dans un laps de temps allant de l‘ère préhistorique du néolithique final (3000 avant J.-C.) jusqu’au Moyen-Âge tardif de l’époque de la maison d’Anjou (XIIIe-XIVe siècle après J.-C.). L’autre fait rare est la richesse singulière de l’industrie lithique documentée et constatée sur le territoire de  Pratola par des produits finis et bruts : lames et pointes de flèches, avec des ailettes également.

Pratola Serra se trouve dans l’Irpinia, une région historique et géographique de l’Italie du Sud, dont une partie appartient aujourd’hui à la province d’Avellino. Il s’agit d’une terre bien connue pour la production de vins, parmi lesquels se distinguent trois DOCG de qualité, comme le Taurasi, le Greco di Tufo et le Fiano di Avellino. Les élevages sont à l’origine d’excellents fromages locaux, dont le caciocavallo et la scamorza, de charcuterie comme la sopersata et la saucisse. Des formats de pâtes connus dans toute l’Italie, comme les Cavatielli , les Lagane et la Maccaronara sont le fruit de la culture et de la transformation du blé.  La Truffe de Bagnoli est le fleuron du terroir.

Dès la fin de la deuxième guerre mondiale, le territoire a commencé à assister à l’implantation d’importantes industries, un processus qui s’est intensifié surtout au cours des trente dernières années du vingtième siècle, suite à la création d’une société commune entre Alfa Romeo et Nissan, qui a donné le jour à une usine de construction automobile dans la zone plate. Après l’échec commercial du modèle  de voiture Arna, Fiat a réalisé sur le même site une importante installation de construction de moteurs automobiles.  A la fin des années soixante-dix, Alfa Romeo a décidé de proposer une voiture de classe moyenne/inférieure afin de s’insérer dans le nouveau segment de marché, essentiellement créé par la Volkswagen Golf, à laquelle le groupe Fiat a répondu, même si en retard, avec les nouveaux modèles Fiat Ritmo et Lancia Delta. Compte tenu de l’impossibilité de créer rapidement une automobile neuve, la direction a décidé de créer une joint venture avec le constructeur japonais giapponese Nissan, en créant une usine, où sont assemblées les coques du modèle Pulsar, fournies par Nissan, avec les mécaniques dérivant de l’Alfasud. L’accord signé à Tokyo le 9 ottobre 1980, marque la naissance d’Alfa Romeo Nissan Automobili SpA et de son nouveau site de production de Pratola Serra dans des temps record. Mais dès le début de l’assemblage des prototipi, les techniciens se sont rendus compte du fait que les coques Pulsar devaient être modifiées pour loger la mécanique Alfasud, ce qui a entrainé un sérieux retard au niveau de la commercialisation du modèle ainsi qu’une importante augmentation des coûts de production. Pour endiguer le préjudice, il a été décidé de réaliser une voiture avec la mécanique et le plancher Alfasud, par la suite appelée Alfa Romeo 33. Aujourd’hui. l’usine Fiat de Pratola Serra emploie 1 655 personnes, dont 204 employés et 1 451 ouvriers, d’un âge moyen de 33 ans.  FMA construit des moteurs pour tous les modèles Fiat et pour certains modèles Opel et Saab, pour plus de 150 versions et pour une capacité de production à plein régime de 2 700 unités par jour.

Pratola Serra

Maire: Emanuele Aufiero
Site officiel: www.pratolaserra.gov.it
Adresse: Via G.Picardo 31, Code postal 83039
Nombre d’habitants: 3.763
Téléphone: 0825 967816
Superficie: Km2 8,84

 

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close