Samarate

SAMARATE, vers la moitié du XIXe siècle, vit naître une classe d’entrepreneurs et d’industriels se consacrant surtout au secteur textile et cotonnier. Entre la deuxième moitié du XIXe siècle et le début du XXe siècle, la ville vit deux importants phénomènes sociaux, l’émigration en Amérique de citoyens en quête de meilleures conditions de vie et le développement de l’industrie textile et mécanique par la suite.  Pendant la période mussolinienne, les travaux publics, dont l’édifice municipal de 1936 est un exemple, et la colonie héliothérapique, la salle de sport, le petit bâtiment de l’œuvre Balilla et la construction de nombreuses routes. L’essor économique est influencé précisément par le flux d’immigration provenant de la Vénétie et du sud de l’Italie qui coïncide avec le développement démographique et de celui immobilier. L’artisanat est le secteur le plus développé de la ville tandis que le secteur tertiaire est encore peu développé et l’agriculture perd du terrain.

Le plat typique est la Pulenta, accompagnée de bruscitt, à savoir de petits morceaux de viande hachée de façon à obtenir des formes similaires à des haricots. La Cazoeula, typique pendant les jours de fête, est également un plat à base de viande. Les amateurs de bonnes liqueurs peuvent trouver sur les étagères des auberges le quai cos, une liqueur inventée et distillée par une petite distillerie de Samarate, la Distillerie Garbini, créée en 1922 par Leone Garbini. Depuis quelques années, les rendez-vous fixes sont le salon du livre Librando et « Lo schermo e la Luna », un festival cinématographique en plein air, en été, et « Impazza la Piazza », des soirées de spectacle et de divertissements se déroulant sur la Piazza Italia. La fête du mois d’octobre et de l’agriculture a lieu le troisième dimanche du mois d’octobre, tandis qu’une fête est consacrée aux belles mères le dernier dimanche du même mois. La Fête Champêtre a lieu, par contre, au mois d’avril.

En 1907, Giovanni Agusta fit voler son premier avion et se consacra très rapidement non seulement à la construction mais aussi à la conception et à l’entretien d’avions. Un tournant se produisit en 1952. L’entreprise entra dans le vol vertical et signa un accord avec Bell pour réaliser des hélicoptères. Dans les années quatre-vingt-dix, son entrée dans Finmeccanica relança la société qui devint opérationnelle dans Agusta Westland, qui emploie 9700 personnes en Italie, en Grande-Bretagne, en Belgique et aux Etats-Unis. Le 11 juillet 2008, Harley Davidson a racheté MV Agusta, qui construit des motos et comprend la marque Cagiva, pour un montant de 70 millions d’Euros, élargissant ainsi son activité en Europe.
Inauguré en 2002, le Musée Agusta abrite des centaines de documents, de photos, de souvenirs, de dessins, de  prototypes et de modèles d’avions, de motos, d’hélicoptères. Dans le musée de la Cascina Costa, il est possible d’admirer des prototypes de modèles d’hélicoptères historiquement importants, comme l’A105, l’A109, l’AB47 et le prototype d’hélicoptère monoposte A103. En ce qui concerne les motos, on peut voir des MV Agusta originales, de course et de tourisme, la Coupe Golfo de La Spezia, remportée par Vincenzo Nencioni en 1946. Un rassemblement international a lieu tous les ans, vers la moitié du mois de juillet, qui donne l’occasion d’admirer les motos d’époque Agusta.

Samarate

Maire: Enrico Puricelli
Site officiel: www.comune.samarate.va.it
Adresse: Via Vittorio Veneto, 40 Code postal 21017
Nombre d’habitants: 16.362
Téléphone: 0331 221411
Superficie: Km2 15,98

 

 

 

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close