Atessa

ATESSA, centre agricole et industriel le plus vaste de la province de Chieti se situe entre les fleuves Sangro et Osento.
La légende liée à la fondation d’Atessa contient l’interpolation et l’enchevêtrement d’éléments historiques, religieux et mythiques. De rares de vestiges et quelques inscriptions seulement sont restés de ses origines préromaines. L’origine d’Atessa remonte probablement au Ve siècle mais la première citation date du Xe siècle. Avec l’avènement des Angioini, plusieurs familles se disputèrent la ville. Cette dernière conserve des traces de son passé dans le portail ogival de l’Église de S. Leucio (XIIIe siècle), dans le couvent de S. Maria di Vallaspra (XVe siècle) et dans les portes de S. Margherita et S. Giuseppe (XIe siècle). Les activités de prose dans le cadre d’un très beau théâtre d’époque, le festival estival de jazz et les activités des Écoles Secondaires Supérieures et du très moderne CODEMM, le Consorzio Europeo di Istituzioni Pubbliche e Istituti Universitari (Consortium Européen d’Institutions Publiques et d’Instituts Universitaires) font d’Atessa une commune dédiée aux approfondissements culturels.

« Ferragosto atessano » (« Le 15 août à Atessa »)
Du 15 au 18 août se déroulent les manifestations ludiques et religieuses les plus anciennes de la ville, documentées depuis le XIXe siècle. Les Saints Protecteurs d’Atessa, Maria S.S. Assunta, San Rocco, San Leucio et San Emidio, sont fêtés en cette occasion à l’occasion de spectacles, de manifestations folkloriques, de compétitions sportives, d’évènements musicaux, d’animations, d’une foire renommée.
La « N’dorcia » di San Martino (La « N’dorcia » de San Martino)
Il s’agit d’un pèlerinage historique et religieux que de nombreux fidèles font à pied d’Atessa à Fara San Martino en portant un cierge votif en oblation pour implorer la grâce de l’ermite Martino pour leurs récoltes, comme ce dernier l’avait demandé avant de mourir.
Concorso bandistico « A. Di Iorio » (Concours de fanfares « A. Di Iorio »)
Dans la foulée du festival trentenaire de concerts de fanfares qui caractérisaient la culture musicale de la ville, ce concours créé en 2008 réunit des fanfares provenant des quatre coins de l’Italie, qui se produisent pendant toute une semaine.
“Atessa in Jazz” (« Jazz à Atessa »)
Il s’agit d’un festival de Jazz qui se déroule sur trois soirées et est animé par de vertueux musiciens de notoriété nationale et internationale.
“Corti Antiche” (« Cours antiques »)
Parcours œnologique et gastronomique qui se dénoue le long des rues de la ville. La visite est animée par des spectacles, des expositions et de la musique.
“Festa del Contadino” (« Fête paysanne »)
Gardien de la vocation agricole et commerciale de la zone marécageuse, cette fête est organisée par le syndicat d’initiative de Sangro et propose chaque année des soirées consacrées au folklore local, national et international, au théâtre dialectal, des soirées dansantes et des dégustations de produits et de plats typiques du terroir.

Au début des années soixante-dix, Atessa a joué un rôle de tout premier plan dans une « révolution industrielle » avec la naissance de deux géants industriels, Honda et Sevel, qui ont fait office de locomotrice dans les années qui suivirent à plus de 100 entreprises de moyennes et grandes dimensions, dont la plupart constituent précisément le secteur induit de Sevel-Honda, soit 15.000 salariés au total, dont 96 % résidant dans les Abruzzes.
L’usine  d’Atessa est la seule et unique en Italie qui produit directement les motos Honda.
Fondée en 1971, l’usine assemblait des motos provenant d’Outre-Atlantique et importait directement les produits de marque Honda en Italie. En 1976, Honda Italie a commencé à produire directement certains modèles sur place. En 1981, la maison mère japonaise a pris le contrôle de l’activité. C’est ainsi que la société Honda Italia Industriale SpA voit le jour. A partir de 1987, les produits Honda « made en Italy » font leur apparition et franchissent les frontières. Les exportations commencent en effet – en premier lieu sur le marché européen et, par la suite, jusqu’au Japon (NS125). En 1996, le site de production a doublé sa superficie de production et est aujourd’hui en mesure de produire plus de 650.000 unités, déclinées en grosses motos et propulseurs, aussi bien scooters que Power Equipment. Parmi les modèles plus connus, citons la Hornet 600 (de 2001), CBF1000 (2006), toute la « famille » de SH125i/150i/300i (de 2007) et le modèle plus récent, la SuperNaked CB1000R (de 2008).
La société Sevel est, en revanche, est un des sites de production de véhicules commerciaux légers les plus grands d’Europe. Elle détient le leadership dans la construction du fourgon Ducato della Fiat.  La Sevel s.p.a (Società Europea Veicoli Leggeri) est née en 1978 sous forme de société commune entre Fiat Group Automobiles et le Groupe PSA. Cette société produit des véhicules commerciaux  et certains véhicules monovolume sous les marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Citroën et Peugeot. Elle emploie  5.200 personnes environ.

Atessa

Maire: Giulio Borrelli
Site officiel: www.comunediatessa.it
Adresse: P.zza Municipio, 1 – Code postal 66041
Nombre d’habitants: 10.779
Téléphone: 0872 850421
Superficie: Km2 111

 

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close